ESCLAVAGE EN LIBYE - Communiqué Présidence

Présidence: #ESCLAVAGE #LIBYE
Communiqué :
ESCLAVAGE EN LIBYE
 
Le Bureau International ASEFCE INTERNATIONAL
a pris connaissance du reportage de la chaîne CNN sur le sort réservé aux jeunes Africains réduits en esclavage en LYBIE.
 
Le 15 Mars 2016 nous attirions déjà l'attention sur le sort des migrants à SABAH dans le sud-ouest de la Lybie ...
Il exprime sa plus vive colère face à cette violation des droits fondamentaux de la Personne Humaine.
 
NOUS SAVIONS !
 
A cette époque nous avons tristement constaté le peu d'écho de notre communication sur les réseaux sociaux y compris de la part des associations et organisations africaines ...
Mais aujourd'hui c'est #CNN qui expose le problème ... et de partout une vague de légitime indignation et de colère submerge le continent : Il n'est jamais trop tard !
 
L'esclavage n'est pas subitement réapparu en Libye... il existe depuis des siècles au SAHEL, Algerie du sud, Mauritanie, Nord du Tchad, Soudan, Emirats Arabes Unis, Qatar, Arabie Saoudite ... sous des formes variés jusqu'au coeur des domiciles parisiens de diplomates issus souvent de ces mêmes contrées.
 
L'appel lancé à l'Union Européenne par de nombreuses organisations est voué à l'échec car de cette politique d'une immigration sans limite l'Allemagne et Bruxelles en sont les responsables. la victime ne demande pas au bourreau de lui recoller la tête après sa décapitation !
MOBILISATION !
Les Africains doivent eux mêmes se mobiliser dans chacun de leur pays face à leurs gouvernements par des manifestations, des prises de parole, des actions publiques devant les ambassades de Libye, de France, d'Allemagne et des représentations de l' UE et des Nations Unies .
Les intellectuels doivent jouer leur rôle de " vigies " en réunissant leurs talents à faire entendre une voix unique de protestation et d'appel a la Conscience Universelle.
Les Organisations et associations africaines internationales, nationales, locales dans chaque pays doivent s'unir dans des déclarations communes remises aux ambassadeurs libyens, européens et américains.
 
ASEFCE INTERNATIONAL est disposée a recevoir toutes ces communications et à les publier sur l'ensemble des réseaux à sa disposition. Une Page FACEBOOK va être créée à cet effet.
Elles peuvent être adressées à : contactmrpresi@gmail.com
L'ensemble de ces déclarations sera transmis aux autorités françaises, européennes, et aux Nations Unies.
 
L'Organisation de l'UNION AFRICAINE se doit de mobiliser ses capacités diplomatiques afin de porter au plus haut niveau international la protestation unanime du Continent.
 
UNION
 
Nous formulons le voeu que nos protestations franchiront les frontières des réseaux sociaux.
Il est plus que temps que les africains comptent sur leurs propres forces.
Cette violation caractérisée de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme ne peut rester impunie .
 
P/O le BUREAU INTERNATIONAL
Le Président - Fondateur
Marc Marc Rotge
 
Le Conseiller Technique à la Défense des Droits Humains
Coordonnateur de la CHAIRE de RECHERCHE NUMERIQUE sur le DROIT PENAL INTERNATIONAL et Défense des DROITS HUMAINS
Brice Pelman NGOUAMA MISSAMOU